Xiaomi Mi Max – Un smartphone king size … et une histoire de doudou

Envie d’avoir une tablette collée à l’oreille lorsque vous téléphonez durant le combat ? Ne cherchez plus, Xiaomi (pour les incultes, on prononce « Chaïomi ») vient de lever le voile sur son énorme phablette, le Mi Max.

Avec sa diagonale de 6.44 pouces (15,24 cm), vous allez pouvoir revendre toutes vos vieilles tablettes 8 pouces, elles n’auront plus aucune utilité. Sauf peut-être pour servir de sous-verre lors du prochain Doudou. Oui, bon, désolé pour mes amis français, allez donc jeter un oeil sur Wikipedia si vous ignorez la signification de cette joyeuse fête montoise mettant en scène un dragon en bois et de farfelus personnages feuillus ou d’autres jouant avec des vessies de porc gonflées  d’air extirpé du Bourgmestre (et ancien premier ministre) de la Ville de Mons (pas certain de la véracité, néanmoins). Candice et Fabrice (noms d’emprunt totalement aléatoires) se feront un plaisir de vous expliquer les tenants et aboutissants de ce combat fort compliqué à comprendre, du moins pour ceux qui n’ont pas le cerveau irrigué en permanence.  Oui, au Doudou, on s’irrigue aussi, mais pas à destination du cerveau. Ah ? On parlait Xiaomi ? Pardon. Désolé.

Donc, ce Mi Max, d’une épaisseur de 7.5mm propose une définition full HD 1920×1080 pixels et un boitier unibody classique tout en métal. Côté processeur, il sera proposé en deux versions : Un quad-core  et un hexa-core (hexa = six, merci) épaulé par 3 ou 4 Go de RAM.

Une costaude batterie de 4 850 mAh sera au programme afin d’au moins tenir la journée avec un tel écran, tandis que son poids sur la balance affichera un bon gros 203 grammes. Je pense qu’il dépassera un peu de la poche et il sera dès lors bien de placer un contre-poids dans celle opposée afin de vous éviter, à très court terme, une pernicieuse scoliose ou, pire, un air bête bien connu des ados à la recherche d’eux-mêmes. Certains ne se trouvent d’ailleurs jamais et terminent au fond d’un bar montois, c’est bien connu. Je pense que, cette fois-ci, je vais avoir de gros problèmes…

La sortie est prévue à la mi-mai. Les prix ? Comptez 200 € pour la version S650 avec 3 Go de RAM et 32 Go de mémoire pour ensuite grimper à 230 € pour la version S652 intégrant aussi 3 Go et 64 Go et , enfin, 270 € pour la version premium composée d’un S652 avec 4 Go de RAM et 128 Go de mémoire.

Vraiment pas cher du tout, soit le prix de la tournée générale que ma cousine offre aux petites heures, lors de cette fameuse nuit d’après Doudou, aussi appelée « Zone de blackout totale pour le cerveau ». Quand je vous parlais d’irrigation, on y est.

Allez, je vous laisse, je dois aller tuer le cochon pour faire sécher sa vessie au soleil (s’il arrive).

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.