TEST – Konyks Camini GO, une caméra extérieure sur batterie pour surveiller votre jardin

La société française Konyks nous a proposé de tester sa première caméra de surveillance extérieure grand public, la Konyks Camini GO. Après plusieurs jours de tests intensifs, voici notre avis complet !

Présentation et installation

La Camini Go est livrée avec son matériel d’installation : support mural, support aimanté et vis adaptées. Grâce au socle aimanté, vous pourrez la fixer dans l’angle souhaité avec précision et la retirer aisément. C’est un avantage pour la recharger facilement, mais aussi malheureusement pour un voleur qui l’aurait remarquée. L’aimant est puissant et résiste à des rafales de vent.

Dès le départ, je constate un avantage à cette caméra, elle fonctionne avec une batterie rechargeable de 10.000mAh, donc fini d’acheter des piles hors de prix qui ne tiennent que quelques semaines. Pour accéder au port de charge et micro SD, étant donné que la caméra est résistante à la pluie (elle est certifiée IP65), le caoutchouc de protection est tenace, il faut un peu batailler pour l’extraire. Vous pouvez également stocker les vidéos dans le cloud mais, pour cela, il faut passer à la caisse avec un abonnement démarrant à 4,5€ / mois (pour trois caméras).

Une fois la caméra allumée, rien de plus simple pour la connecter à son smartphone, il suffit d’installer l’application, de créer un compte et en quelques minutes le tour est joué. La Camini GO n’est pas massive, mais pas très discrète non plus, 10 cm de hauteur x 5.5 cm de large et 5.7 cm d’épaisseur pour un poids de 285gr mais surtout, elle est blanche éclatante. Si votre objectif est de réaliser une surveillance discrète, il faudra la peindre ou la dissimuler, mais si le but est dissuasif, c’est parfait, elle est visible.

La caméra peut filmer en deux qualités d’image avec un champ de vision de 116° : SD 480p et Full HD 1080p à du 25 images seconde. Largement suffisant pour de la surveillance vidéo. Elle est munie d’un microphone et d’un haut-parleur avec audio bidirectionnel ce qui s’avère très utile comme vous le lirez plus bas.

Surveillance rapprochée de pigeons

Depuis des semaines, des pigeons cherchent où nicher sur les terrasses de mon immeuble. J’adore les animaux, mais les pigeons sont envahissants et leur roucoulement puissant dès l’aube me réveille, ce qui a le don de m’énerver. Afin de les faire partir gentiment, j’ai placé des objets censés leur faire peur : CD, sacs en plastique qui font du bruit, papier aluminium et bien d’autres subterfuges.  Rien n’a fonctionné, sauf me lever de mon bureau chaque fois que je les entendais, pour les faire fuir. Cette solution était la seule qui donnait des résultats, mais elle n’était pas très confortable pour moi.

C’est là que la Konyks Camini GO est intervenue : j’ai placé la caméra sur ma terrasse et activé la détection de mouvement. Bien que j’entendisse ces charmants volatiles visiter ma terrasse, les premiers jour, je ne recevais aucune notification. Je commençais à douter de l’efficacité de la détection de mouvement de la Camini Go.

C’est en fouillant dans l’application “Konyks” que j’ai découvert une option activée : « Filtrage des corps humains ». Comme son nom l’indique, il active / désactive la détection du mouvement des humains, jusqu’à huit mètres. Cette option sert à ne signaler que la présence de personnes et non à se déclencher pour les animaux domestiques. Une fois l’option désactivée, je recevais enfin des notifications lors des visites des rats volants.

A la réception de celles-ci, je me connectais immédiatement à la caméra pour utiliser le haut-parleur. Celui-ci était assez puissant pour faire fuir les pigeons. Quelle satisfaction de pouvoir leur faire peur à distance ! Par contre, au lieu de jouer aux effaroucheurs en criant dans mon téléphone, j’aurais préféré configurer un son pré-enregistré qui se déclencherait lors d’une détection de mouvement.

Déclenchement de routines

L’avantage de posséder plusieurs produits Konyks (j’ai raflé pas mal de prises connectées durant le black Friday), est de pouvoir programmer des routines selon des critères. Afin de tester le bon fonctionnement de cette option entre objets Konyks, j’ai configuré qu’à chaque détection de mouvement, la Konyks Dallas Easy, collée à mon meuble télé, s’allume en blanc pendant 10 secondes.

Cela fonctionne tellement bien que j’ai désactivé la routine après un jour suite aux nombreux passages de mes amis volants. Je n’ai pas trouvé d’autres routines intéressantes pour le moment, mais les possibilités sont nombreuses. Ça peut être pratique pour effrayer des voleurs, tel Macaulay Culkin dans “Maman j’ai raté l’avion”, la détection de mouvement peut activer une prise connectée à un appareil (radio, machine bruyante…) ou à une lumière, et simuler une présence.

Surveillance de ma voiture dans la rue

Pour effectuer un autre test, j’ai voulu surveiller l’activité nocturne autour de ma voiture garée en rue. J’ai déjà eu plusieurs problèmes et des tentatives de vol, je voulais me conforter dans l’idée que le quartier s’était calmé. Pour ce faire, j’aurais aimé activer le déclenchement de l’enregistrement uniquement lorsqu’il y avait un mouvement dans une zone précise, c’est-à-dire autour de ma voiture. Malheureusement, c’est impossible car la détection de mouvement se fait sur toute la zone filmée. Peut-être que cette fonctionnalité sera implémentée dans une mise à jour.

Autonomie

Grâce à la batterie rechargeable de 10.000mAh, l’autonomie annoncée est de trois mois. Quand j’ai branché la caméra en mode surveillance des pigeons, il y avait tellement de notifications que la batterie a perdu 10% en quatre jours. Dans un endroit calme ou sans l’activation de la détection de mouvement, la batterie tient beaucoup plus longtemps. Même si l’autonomie est un peu moins élevée que trois mois, ce n’est pas un problème car elle fonctionne avec une batterie rechargeable !

Conclusion

Si vous possédez déjà des produits Konyks, cette caméra viendra parfaitement s’intégrer dans l’écosystème et vous ne serez pas dérouté par les menus. Comme je le souligne à chaque fois, même si ce sont des produits fabriqués en Chine, Konyks se démarque de la concurrence avec des matériaux de qualité et une application maison bien développée.

J’ai beaucoup apprécié que la caméra soit équipée d’un micro afin d’entendre ce qui se passe, mais également d’un haut-parleur afin d’interagir avec la personne (ou le pigeon) filmé. La qualité du micro n’est pas géniale, en revanche, le haut-parleur s’en sort bien même si le son est très métallique, mais ça reste suffisant pour écouter ou se faire entendre.

Même s’il existe de nombreuses caméras à un prix équivalent, le fait qu’elle s’intègre avec les autres produits Konyks et qu’il soit possible de programmer des routines sont des atouts non négligeables.

Le tarif constructeur de 120€ me semblerait justifié avec la personnalisation de la détection de mouvement et une qualité de micro améliorée. Cependant, la caméra est régulièrement en promotion pour une centaine d’euros, notamment sur Amazon pour 99.90€, ce qui est un prix en adéquation avec la qualité et le service fourni.

 

Konyks Camini GO

99 €
7.3

Fonctionnalités

5.0/10

Configuration des routines

9.0/10

Qualité de fabrication

8.5/10

Audio

6.0/10

Qualité d'image

8.0/10

Pros

  • Configuration aisée
  • Batterie rechargeable de 10.000 mAh
  • Autonomie
  • Qualité d'image
  • Routines programmables

Cons

  • Pas de sélection de zone de mouvement
  • Qualité audio
  • Pas de possibilité de déclenchement d’un son lors d’un mouvement
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.