FreeStyle Libre, patch connecté pour diabétique

Les personnes souffrant du diabètes ont beaucoup de contraintes, dont celle de devoir vérifier leur taux de sucre en prélevant une goutte de sang afin de mesurer ensuite le taux de glycémie.

FreeStyle Libre, des laboratoires Abott, est à présent disponible et offre une solution efficace pour éviter de se piquer plusieurs fois sur la journée. Le principe n’est pas invasif : Sans aucune intervention médicale particulière, le capteur se pose  au niveau de la face arrière de l’avant-bras à l’aide d’ un applicateur spécifique.

freestyle libre 04

Celui-ci est constitué d’un fin filament qui s’insère sous la peau et qui est fixé par une matière adhésive afin de ne pas le perdre. Il est à noter que le patch résiste à l’eau, nul besoin de le retirer sous la douche ou lors d’un plongeon dans la piscine. Ensuite, il enregistre en permanence le taux de sucre dans le sang et offre une autonomie de deux semaines après quoi il faudra le remplacer.

Pour consulter sa glycémie, le lecteur “freestylelibre” doit être approché du patch et, grâce à la technologie RFID, il est alors simple de faire remonter les données vers le lecteur. L’avantage est que la personne n’est pas obligée de retirer ces vêtements durant les relevés.

freestyle libre 01

Chaque scan affiche la glycémie lors de la prise de mesure mais un profil glycémique sur 24h est affiché sur l’écran du dispositif afin de connaître l’évolution de sa glycémie mais aussi les tendances vers l’hypo ou l’hyperglycémie.

Le coût mensuel global représente 120€ par mois pour les patchs, tandis que le lecteur est facturé 60 euros. 

 

 

Source : Abott Diabet Care

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Une pensée sur “FreeStyle Libre, patch connecté pour diabétique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.