Scandale : Vizio – La société qui construit des TV aux USA … et qui vous espionne !

vizio-02

Attention, c’est du lourd et ça dépote sec, comme dit mon fils. Vous possédez une Smart TV ? Bien, votre téléviseur est donc connecté à Internet et peut donc puiser du contenu sur le réseau… mais aussi en envoyer à l’insu de votre plein gré. C’est un peu l’histoire de Vizio, ce fabricant américain de TV intelligentes qui vient de se faire prendre la main dans le paquet de Doritos pour avoir capturé certaines données cruciales sur la comportement de ses aimables clients. Pas bien.

Totalement inconnue chez nous, Vizio existe depuis 2002 et a été racheté en 2016 pour 2 milliards de dollars par LeEco, une grosse boite chinoise. Bref, Vizio est un grand acteur des Smart TV aux Etats-Unis avec des millions de produits vendus. D’après un précieux rapport réalisé par la FTC (Federal Trade Commission), Vizio a « espionné » ses clients depuis 2014 en envoyant, sur leurs serveurs, des données assez personnelles telles que l’âge, l’état civil, les revenus de la famille, le sexe et, évidemment, les programmes regardés par toute la smala. Non, il ne s’agit pas d’une phrase au conditionnel, c’est bien réel. Quand je vous le disais que ce n’était pas bien du tout. Certains ont même droit à des commissions d’enquêtes parlementaires lorsqu’ils font des bêtises, c’est dire…

Quelle était l’objectif de Vizio derrière cette sournoise intrusion ? Revendre les données aux publicitaires, pardi ! Et hop, encore un paquet de billets verts bien gras dans la poche, sur le dos du consommateur. Alors, oui, vous aurez raison : Sur le web, grâce aux grassouillets cookies cachés dans votre navigateur Internet, vos historiques de consultation sont tracés et des publicités contextuelles apparaissent en fonction de vos périples sur des sites douteux ou tout à fait classiques. Néanmoins, du côté des Smart TV, ne pas prévenir le client que ses données vont être enregistrées dans le Cloud et que tout cela sera revendu sans votre accord, est un peu plus costaud.

La méthode était tout même complètement folle : Vizio a même récupéré des informations telles que vos films regardés au travers de votre lecteur DVD, votre MediaPlayer ou films en streaming via, par exemple, Netflix. Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, il existe des dizaines de services de streaming qui ont donc été espionnés par Vizio. La société renvoyait même vers ses serveurs une partie de l’écran pour vérifier que certains pixels affichés correspondaient à une base de données de programmes TV. Chaque jour, c’est plus de 100 milliards de données qui ont été sauvegardées sans que ces braves américains s’en aperçoivent. Dingue, non ?

vizio-03

Tout cela est loin d’être anodin étant donné qu’une TV sur cinq vendue au USA est une Vizio. Bravo, ils ont tapé dans le mille. La société américaine a donc été condamnée à verser une somme de 2.5 millions à la justice. Avouez que c’est tout de même une broutille au regard du chiffre d’affaire que ces données peuvent engendrer une fois vendue. Soyez tout de même rassuré, aucune donnée capturée au travers d’une caméra n’a été trouvées sur leurs serveurs… ou n’a peut-être pas encore été découverte par la justice.

Néanmoins, l’avenir de la publicité passera sans doute par là (En Belgique, certains opérateurs bien connus s’y préparent, avec l’accord du client) et il faudra donc s’attendre à voir de la publicité contextuelle apparaître dans votre salon, en fonction des programmes que vous regarderez.

Je vous laisse, je vais rassurer Tante Odette, qui s’inquiète un peu de savoir que son écran cathodique, où il manque une des couleurs de base, pourrait lui afficher de la publicité ventant de longs produits vibrants connectés.

Source : FTC

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.