L’iBook d’Apple : C’était il y a (dejà) 20 ans…

Le temps passe assez vite et, paraît-il, au plus on vieilli, au plus cette sensation s’accélère. C’était en 1999 et Apple sortait son iBook aux couleurs flashy. Il fallait oser, Apple l’a fait.

Avec sa tronche et son profil de gros coquillage bien charnu, l’iBook n’est pas passé inaperçu dans le paysage informatique de la fin du vingtième siècle. Présenté le 21 juillet 1999 par un certain Steve Jobs, l’iBook a redonné un coup de jeune à l’informatique (trans)portable de papa.

Cet ordinateur à l’écran tout carré et muni d’une poignée a été proposé en cinq coloris et pouvait être transformé, grâce à sa carte WiFi en option, en ordinateur sans aucun fil à la patte. Pour mémoire, ce module WiFi coûtait 99 dollars.

A l’époque, l’iBook était vendu 1600 dollars et proposait un processeur PowerPC G3 équipé de 32 ou 64 Mo de RAM (oui, Mega-octets) et d’un disque dur de  3 ou 6 Go. Monstrueux ce stockage, n’est-ce-pas ?

Du côté de l’écran, il fallait compter sur une diagonale de 12 pouces aux bords aussi épais que le ventre de Donald Trump et pouvait royalement afficher une résolution de 800 x 600 pixels, alors que les résolutions du locataire de la Maison Blanche frôlent souvent avec la très mauvaise résolution.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.