Comment faire pour ne pas voir ses flyers finir à la poubelle ?

On ne va pas se mentir, lorsque l’on nous tend un flyer à la sortie du métro ou dans la rue, la plupart du temps, après un rapide coup d’œil, il finit à la poubelle dans les secondes qui suivent. Au mieux, il va nous mettre la puce à l’oreille et on ira chercher un complément d’information sur Internet. Car oui, Internet et surtout les invitations aux évènements via Facebook ont rendu le flyer plus que « has been ».

Alors pourquoi continue-t-on à nous en donner tant dans la rue ? Le flyer reste un moyen de toucher des personnes inaccessibles via des réseaux 2.0. En gros, il permet de brasser très large et peut convaincre une poignée de personnes. Alors comment ne pas voir ses flyers éparpillés dans toutes les poubelles du quartier ? On vous aide à y réfléchir.

Attirer l’œil

Ce qui va nous freiner dans la mécanique « récupérer un flyer puis trouver la première poubelle pour le jeter » c’est son graphisme. Si au premier regard il attire l’œil par une photo, un dessin, un slogan accrocheur, alors on peut dire que le flyer est réussi. On doit faire ici appel à vos talents de communicants. Dans un registre plus festif, un bon exemple est celui des flyers distribués dans les années 90 pour inviter les gens à se rendre à des rave party. Le magazine Trax a ressorti quelques pépites qui datent d’une vingtaine d’années. Ce qui est intéressant ici ce sont les nombreuses références culturelles qui vont tout de suite faire tilt dans notre inconscient. Un flyer qui reprend par exemple le graphisme de l’affiche du film Jurassic Park, va forcément nous alerter.

Donner envie d’en savoir plus

À l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, le flyer peut sembler être un moyen de communication plus que dépassé. Pourtant il conserve encore une certaine utilité. Comme on vous le disait, il permet de viser un public très large. Le spécialiste de la question Saxoprint le confirme, le flyer est utilisé pour communiquer rapidement une information au plus grand nombre. En fait c’est même plus, on cible au hasard ce qui agrandit la probabilité de trouver un public intéressé. Mais il ne faut pas croire que flyer et Internet s’opposent. Si l’on trouve un flyer intéressant dans la rue, le premier réflexe va être de chercher plus d’informations en ligne. Alors pourquoi ne pas jouer là-dessus en insérant peut être un QR code ou en donnant une adresse Internet ou une page Facebook que le public pourront aller consulter. Il faut éveiller l’intérêt en s’appuyant sur les nouveaux outils qui existent. Le flyer est dépassé s’il ne s’adapte pas aux moyens technologiques d’aujourd’hui.

Lui donner une deuxième vie

On va vous parler sur ce point d’une petite astuce pour donner envie au passant de conserver votre flyer. L’idée est de lui donner une deuxième vie, un second usage. Votre flyer peut très bien être un coloriage avec des cases à remplir. Vous pouvez aussi en faire un plan pour qu’il devienne un avion en papier, mais sur ce point pas dit qu’il ne finisse pas sur le trottoir. Si vous voulez rester dans le registre du dessin vous pouvez en faire quelque chose qui prend forme en reliant des points, ça peut même aussi être l’occasion de faire apparaitre des informations clefs. Tout cela peut paraitre enfantin mais ce qui est certain c’est que votre flyer, en devenant un loisir ludique, va sortir du lot et faire parler de lui.

Les flyers dépassés à l’heure d’Internet ? Ce n’est pas totalement faux. Pourtant, avec quelques bonnes idées vous pouvez vite attirer l’œil du passant. Un bon graphisme, donner envie d’en savoir plus, faire de votre flyer quelque chose d’amusant, voici quelques pistes pour un flyer qui ne finira pas à la poubelle !

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.