Drone : Attaque kamikaze à la foire de Seattle

seattle 09

Police de Seattle : « Il n’y a pas de blessé. La grande roue n’a pas été abîmée». L’incident de la grande roue de la foire de Seattle a eu lieu juste après 16 heures, heure du Pacifique. Les médias locaux ont rapporté, ce mercredi, qu’un drone s’est encastré dans la grande roue de la foire de Seattle, avant de s’écraser sur une table de pique-nique à proximité.

Dans un premier temps, les témoignages recueillis ont laissé à penser qu’il s’agissait d’une attaque kamikaze. Ce scénario fut renforcé par le fait que les débris du drone, bien qu’ayant miraculeusement épargnés les amateurs de graisse de bœuf  attablés ainsi que leurs cornets de frites, avaient en revanche complètement pulvérisées les coupelles de sauce samouraï.

Des touristes japonais présents sur les lieux ont rapidement rejeté toute implication de leur pays dans cette agression même si la filiation samouraï et kamikaze présumait d’un flagrant délit du côté de l’Empire du soleil levant.

seattle 04

De manière un peu plus factuelle, le détective de la police de Seattle, M. Mark Jamieson, a déclaré : « C’était un petit drone. Il est entré en collision avec la grande roue. La sécurité nous a téléphoné et d’après eux il a frappé la roue puis tombé au sol ».

Le porte-parole de la police a également noté qu’en l’absence de témoin oculaire ayant aperçu un curieux pilote tournant autour de la grande roue, il sera presque impossible d’identifier le suspect.

Comme il s’agit fort probablement d’un drone de type Phantom 3, il n’y a plus qu’à souhaiter que nous n’ayons pas affaire avec l’individu du Kentucky qui s’est vu son drone sauvagement abattu un peu plus tôt cette année. Un premier récidiviste en matière de violence avec drone…ne spéculons pas pour l’instant.

seattle 05

Il n’en demeure pas moins qu’en juin dernier, une femme assistant à la parade Gay Pride de Seattle avait été assommée par un drone tombé du ciel, ce dernier la frappant directement sur la tête. Sans une enquête approfondie il aurait été trop facile de conclure qu’il s’agissait d’un string ouvert avec chaînette et rivets.

Cette série noire amène les gens de Seattle à dire désormais « qu’il pleut des drones » au lieu de « cordes ». En attendant, pour la Belgique, il ne nous reste plus qu’à vous suggérer de prendre la  sauce sur vos frites plutôt qu’à part, c’est beaucoup moins dangereux !

Le monde en parle :

Dave Dionne

Dave Dionne

Ni Belge, ni hi-tech, ni connecté, la preuve que n’importe qui peut écrire n’importe quoi, mais…pas sur n’importe quel site!