Test MacBook Pro – 7 jours avec la Touch Bar – Un gadget inutile ?

touch-02

Voilà donc une petite semaine que cette bécane en aluminium est arrivée sur mes genoux. Oui, mon MacBook passe le plus clair de son temps étalé sur mes cuisses, c’est son endroit préféré, il me l’a encore dit hier. Avec son nouveau clavier et son “touch pad” grand comme une oreille d’épagneul français, le nouveau notebook d’Apple arrive aussi avec une barre tactile placée au dessus du clavier. Sept jours après cet achat, faisons le point sur ce nouvel organe tant attendu mais pourtant pas si révolutionnaire que cela.

Bon, soyons clair, la première heure passée avec la Touch Bar est ludique et renforcée de “Rhooo, regarde, on voit même les photos en miniature !” ou encore ce “Purée, y a même le logo de Spotify et on peut régler le volume à l’aide d’un curseur !“. Oui, après cent vingt minutes, on devient blasé et on se pose cette cruciale question existentielle  “Ok, bien. Mais vais-je être plus productif ?”. La réponse est claire : Non.

Pourtant, les amis, je vous assure, j’ai essayé. Le gros problème de la Touch Bar est … qu’on ne la regarde pas. Vos yeux sont soit fixés sur l’écran en permanence lorsque vous tapez, soit sur le clavier si vous ne pratiquez pas la frappe à l’aveugle, aussi appelée “Méthode Montagné”… Bon passons.

Pourtant, j’en passe du temps, à taper du texte sur cet ordinateur où Apple n’a pas daigné éclairer sa pomme à l’arrière, comme sur les anciens modèles. Terminés les placements de produits dans les blockbusters américains. Déjà, elle m’agace, cette Touch Bar ! Avant, il ne me fallait qu’un déplacement de main pour augmenter le volume ou l’intensité de l’éclairage de l’écran. Maintenant, pour baisser le volume, je dois taper sur l’icône volume et ensuite déplacer le curseur vers la gauche. C’est fatigant! Idem pour l’éclairage de l’écran et du clavier. Ensuite, la touche ESC est maintenant tactile et me semble bien plate au regard de son prédécesseur, le bouton physique.  De plus, la touche Siri, à droite, est énervante car mon auriculaire va sans arrêt l’effleurer et j’ai droit à un “Je ne vous ai pas compris” alors que je n’ai même pas ouvert la bouche. Siri deviendrait-il schizophrène ?

Evidemment, les applications Apple sont toutes, pour la plupart, pourvues d’une extension pour la Touch Bar et il est vrai que voir afficher les smileys en tapant un SMS sur le MacBook est fort récréatif… les premières minutes seulement. Toutefois, le nouveauté de Word où Microsoft a cru bon intégrer les “Gras”, “Italique” ou “Marqueur fluo” comme un conquérant de la barre tactile, n’offre aucune valeur ajoutée puisque ces manoeuvres peuvent s’effectuer grâce au clavier et que, comme vous l’aurez compris, vous n’avez pas l’oeil attiré par la Touch Bar. Enfin, l’application photo est sans doute un exemple d’intégration assez intelligente mais elle est rarement complémentaire au clavier et encore moins au fabuleux périphérique qu’est ce nouveau Touch Pad.

touch-09

Pour conclure, hormis une petite période d’adaptation, il faudra donc laisser du temps aux éditeurs de logiciels pour qu’ils se sortent les doigts du nez (à défaut d’un autre endroit…) afin de nous pondre une utilisation un peu plus créative et, surtout plus productive.  L’objectif étant d’amener une réelle plus value à cette Touch Bar qui est sensée révolutionner le notebook des prochaines années. Oui, techniquement, c’est juste parfait, fluide et très agréable à utiliser mais, j’en suis certain, peu de personnes se l’approprieront dans l’état actuel.

Allez, je vous laisse, j’ai un peu d’huile d’olive, sortie de mon sandwich jambon/pesto/mozza, qui a coulé sur mon clavier et cette sensitive barre fonctionne déjà moins bien, sans compter la poussière déjà accumulée sur ce couteux objet, comme vous avez pu le constater sur les photos.

Résumé
Date
Produit
MacBook Pro Touch Bar
Avis
31star1star1stargraygray

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.