BLACKBERRY DTEK50 – Du “Rebranding” chinois sécurisé ?

dtek 50

Les smartphones chinois sont, arrêtons de le nier, de plus en plus envahissants dans le marché européen et on ne va pas s’en plaindre : qualité de fabrication et performances de haut niveau pour un prix moitié moindre qu’un téléphone haut de gamme grassement installé dans nos contrées. Les canadiens de Blackberry l’ont bien compris, ils ont donc décidé de ne plus rien fabriquer et d’amener ,dans leur besace nord-américaine,  du matériel de la famille de Mulan, en le transformant un chouia pour répondre aux besoins sécuritaires des fans de la marque  à la mûre (elle vont d’ailleurs être récoltées à foison dans mon jardin pour être transformées en brouettes de confiture, si j’arrive à éviter les besoins naturels d’un certain Golden Retriever désormais célèbre sur Tinynews). Pardon, je m’égare, comme mon fils, à la recherche de Pokémon dans le tas de compost.

Donc, chez Blackberry, on a demandé à TCL, le fabricant des Alcatel Idol 4, de leur fourguer quelques palettes de ces smartphones “rebrandés” en BlackBerry DTEK50, en ajoutant quelques petites fioritures et autres adjuvants améliorant la sécurité et le chiffrement des données (on dit aussi encryptage, mais c’est moins français et je vais encore avoir de gentilles remarques qui vont m’obliger à courber l’échine devant les maitres de la langue de Luc Besson (oui, Molière, ça fait has been… Oui, bon, Luc Besson, aussi, d’accord).

A l’intérieur de ce clone, nous trouvons un bon smartphone motorisé par Android 6.0 et un SoC Snapdragon 617 Octa-Core épaulé par 3 Go de RAM et un faiblard 16 Go de mémoire, heureusement agrémenté d’un port micro SD.  Par contre, l’écran d’une diagonale de 5.2 pouces offre une résolution full HD 1920×1080 pixels. Bonne nouvelle dans un horizon où il se fait vraiment rare qu’un téléphone de cette gamme s’égare dans le simple HD.

Blackberry oblige, la sécurité est de mise (comme c’est beau). En effet, nos joyeux canadiens ont développé une sur-couche Android qui chiffre votre téléphone ainsi que les données qui transitent par les différentes applications installées. De plus, il vous avertira si une App essaie de prendre une photo à l’insu de votre plein gré ou si on essaie de capter votre positionnement GPS sans vous en demander la permission.

dtek 50 01

Le tout sera vendu, début août 2016, pour la somme de 339€. Un prix un peu plus élevé que le commun des mortels chinois mais, que voulez-vous, l’image de BlackBerry doit être quelque peu redorée et il faut bien tenter de revenir par la porte ou par la fenêtre. Après, il sera trop tard et on se demande bien comment BlackBerry pourrait éviter un passage par la cave déconnectée du cimetière des marques disparues. Amen.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.