Nespresso lance Prodigio, une machine à café inutilement connectée

nespresso prodigio 03

Je le dénonce en permanence : Les marques nous prennent pour de lourdauds pigeons en sortant des objets connectés qui sont devenus totalement inutiles. Nespresso et son Georges de mascotte lancent sa Prodigio qui n’a rien, mais alors rien de prodigieux.

Alors, je vous explique le bêtise de cette chatoyante mais vaine innovation. La machine à café se connecte via Bluetooth à votre smartphone et, via une application maison, vous allez pouvoir interagir avec votre dispositif à fabriquer du marc. « Interagir ». Heu, oui. L’innovation particulièrement inintéressante est sa capacité à lancer la machine à distance afin de vous confectionner une tasse de café. Pas mal. En fait, pas du tout. Il vous faudra, bande de fainéants, insérer une capsule manuellement. Génial.

Donc, si je comprends bien, vous insérez une capsule, vous vous installez dans votre canapé, vous lancez la pression depuis votre smartphone, celui-ci vous notifie que votre chaud breuvage est prêt, vous vous levez, vous prenez votre café et, totale magie, l’application déduit du stock de capsules celle que vous venez d’utiliser. C’est tout bonnement incroyable ! L’innovation de l’année est enfin là ! Votre téléphone va vous prévenir dès que vous allez être à court de capsules ! J’achète où ?

nespresso prodigio 01

Hé, attendez ! Ce n’est pas fini ! Votre application va vous prévenir, où que vous soyez, au Sénégal ou au fin fond de la jungle amazonienne que votre machine à café manque d’eau et qu’il faut absolument la remplir ! Il ne vous reste donc plus qu’à revenir illico pour rassurer votre gentille application. Ouf.

Bref, Nespresso se fout royalement de la tronche de l’honnête citoyen payeur que nous sommes et essaie tant bien que mal de lancer un brol un peu connecté qui n’a, finalement, aucune utilité. Cet objet fera certes du bon café … et c’est tout.

En vente dans quelques semaines chez nous, aux alentours de 250€. Vous savez ce qu’il vous reste à ne pas faire.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.