#LESNULS – C’est quoi, un NAS ?

nas 01

“T’as un NAS, toi ?” – “Heu, je … non… oui… enfin, tu veux dire… c’est quoi en fait ?”. Voilà bien un brin de dialogue souvent entendu, ça et là, lors d’un repas entre amis. On en entend parler, on se doute un peu de ce que c’est mais on n’arrive pas précisément à savoir à quoi il sert, ce NAS.

Revenons à la source, un NAS est donc, en anglais un “Network Attached Storage“, un “Dispositif de stockage connecté à votre réseau“. Là, déjà, je vois vos yeux s’agrandir, vous avez déjà 10% de la réponse : Il s’agit d’une boite, contenant un ou plusieurs disques durs qui va pouvoir stocker de grosses brouettes de données bien empilées. Oui, mais pas que ça, nous allons le voir.

Un NAS c’est un peu comme un ordinateur qui a pris son indépendance et qui sert à vous faciliter la vie sous bien des aspects. Comme j’ai bien les “bullet points”, je vous livre ici, de façon non exhaustive, l’utilité de mon “NAS-BERT”, comme je l’ai appelé :

  • Sauvegarde de tous mes documents et photos
  • Stockage de toute ma bibliothèque de films, accessible sur la TV ou depuis n’importe quel ordinateur ou tablette
  • Cloud personnel pour chacun des membres de la maison, accessible de n’importe où
  • Backup automatique de tous les documents et photos sur Google Drive
  • Gestion de deux caméras de surveillance avec enregistrement et notification en cas de mouvement
  • Gestion de ma bibliothèque musicale
  • Station de téléchargements (légaux, évidemment)
  • Serveur d’impression
  • Accès à tous les points mentionné ci-dessus depuis n’importe où avec un navigateur ou via un smartphone ou une tablette

nas 02

Bref, tout est concentré en un seul endroit ou les accès de chacun son gérés. Vous évitez ainsi ce genre de situation :  “Papa, tu peux me copier Seul sur Mars sur une clé USB et me le mettre sur mon PC” pour fournir une réponse aussi simple que “C’est sur le NAS, débrouille-toi !”.

La gestion d’un NAS demande évidemment un peu de temps en configuration mais, une fois effectuée, vous l’oubliez très vite et tout se passe parfaitement. Promis. Généralement, on opte pour un NAS avec un système de redondance de disque (RAID), afin de palier à un gros crash disque le cas échéant.

Si je reprends mon exemple personnel : Je possède un NAS Synology DS215j, équipé de deux disques durs de 3 To en interne. Pourquoi deux ? Toute simplement parce que tout est répliqué sur un second disque. En cas de problème, le système d’exploitation du NAS va gérer cela comme un grand et vous ne perdrez pas vos données. J’ai également ajouté deux disques externes de 2 To afin de stocker les “petites” choses qui ne doivent pas bénéficier d’une sauvegarde exceptionnellement sécurisée. Cette configuration m’a couté 600€ tout compris. Cela peut vous paraître un peu cher à l’usage, mais n’oublions qu’il s’agit ici de stocker et gérer tous les petits points décrits quelques lignes au dessus et, surtout, d’y accéder de n’importe quel point dans le monde.

Maintenant, il est tout à fait possible de démarrer avec un modèle du type DS115j avec une seule baie (et donc un seul disque dur possible, vous avez compris, n’est-ce-pas ?). Il coute moins de 90€ sur Amazon.fr et vous pouvez y insérer, par exemple, un disque de 2 To à 90€. Bref, pour 180€, vous débutez avec le monde du NAS. Sympa, non ?

Les deux plus gros fabricants de NAS sont Synology et QNAP mais d’autres marques fournissent des solutions “clé-en-main”, comme Western Digital. Toutefois, lorsque vous avez goûté à l’interface DiskStation Manager de Synology, il est totalement impossible de revenir à autre chose. Bref, vous savez quoi faire.

Voilà, c’était court, totalement incomplet mais, au moins, vous aurez l’air moins bête au prochain repas d’anniversaire du petit. Je vous invite à jeter un oeil sur le DS215j, testé l’année dernière sur Tinynews.

NAS Synology sur Amazon
NAS QNAP sur Amazon

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.