iPhone 8 – Pourquoi il va vous falloir arrêter de boire de l’alcool ?

Ceci est une maquette, évidemment
Ceci est une maquette, évidemment

Bon, on va se lancer dans la marre au crocodile et vous balancer à la tête une rumeur assez confirmée pour éviter de tomber gracieusement dans la honte de vous informer avec de fausses nouvelles. Néanmoins, il faudra se l’avouer, le TouchID, c’est comme Capri… C’est fini.

Vous le savez surement, le Home Pod sortira fin de l’année, du moins uniquement pour les USA, l’Angleterre et l’Australie. Cette enceinte connectée est évidemment dotée de moult éléments de programmation et le  kit de développement a été récemment dévoilé au monde entier et certains éléments ont bien montré que le futur iPhone bénéficierait d’un autre dispositif de reconnaissance que le bien connu TouchID.

Mais ce n’est pas tout. En effet, on sait maintenant qu’Apple s’est cassé les incisives pour intégrer un capteur d’empreinte sous l’écran OLED de l’iPhone 8 et qu’il était tout bonnement impossible, voire improbable (ou l’inverse) de contenter les aficionados du téléphone le plus cher du monde à se contenter d’un capteur à l’arrière, comme sur les smartphones asiatiques bas de gamme.

Dés lors, Apple aurait tout simplement opté pour la reconnaissance faciale. Simple, n’est-ce pas ? Des capteurs en façade, couplés à la caméra FaceTime (l’autre nom pompeux d’Apple pour « Caméra avant pour faire des selfies ») se chargeront de scanner vos faciès d’ange pour vous autoriser à ouvrir l’iPhone 8 ou pour vous identifier sur vos Apps bancaires.

Dés lors, on peut espérer qu’Apple est déjà en train de papoter joyeusement avec les développeurs afin que les mises à jour s’effectuent en temps et en heure. Même si on se doute que l’identification est transparente et générique (ah, vraiment ?), on ne me fera pas croire qu’aucun update ne sera d’actualité pour rendre les Apps compatibles avec le nouveau système d’authentification biométrique.

Reste à savoir comment cette nouvelle méthode va interagir avec votre barbe de trois jours, vos lunettes de soleil façon mouche amazonienne, votre casquette visée jusqu’au nez ou, il va falloir y penser, le casque de mobylette encore engagé sur votre crâne, sans oublier la différence entre le moment où vous avez pris la photo de référence … et ce petit matin où vous avez totalement oublié vos écarts alcolisés de la nuit, en vous réveillant avec le visage aussi fripé qu’une pomme Pink Lady restée au soleil de Crête durant une semaine.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.