Test – Olympus OM-D E-M5 Mark II, un appareil à tout faire

ol 03

Lors de ce mois de novembre plutôt morose, j’ai testé l’OM-D E-M5 Mark II (vachement long comme nom). Ce petit bijou qui est un hybride de la marque Olympus ne vous laissera pas sur votre faim avec ses innovations.

Olympus aime le rétro et cela se voit immédiatement au boitier de l’appareil photo. Cette marque aime faire un petit clin d’œil à ses anciens produits. Ses courbes, son design et ses couleurs lui donnent un aspect classique revisité.  Cependant, ici, nous nous retrouvons avec un appareil un peu chargé en boutons de tout genre. Oui, cela est bien quand vous êtes un professionnel de la photographie, vous pouvez personnaliser les boutons, bidouiller des choses dans le menu et vous avez des raccourcis pour différents modes, mais quand vous êtes novice… cela devient un peu casse-tête. Néanmoins, ayez donc une âme d’aventurier afin de vous perdre dans toutes les fonctionnalités de l’OM-D E-M5 Mark II !

ol 02

Son écran

Parlons aussi de l’écran tactile de 3 pouces doté d’une rotule, vous allez pouvoir le tourner dans tous les sens possibles et inimaginables afin de prendre LA photo. Cela est pratique et vous évite de vous mettre dans des positions inconfortables. Petit plus aussi, lorsque vous n’avez pas envie de regarder votre écran pour capturer votre moment, vous pouvez rapprocher votre œil du viseur et votre écran tactile s’éteindra.

Son flash et son objectif

L’appareil photo nous a été fourni avec un objectif 14-150mm ce qui est parfait pour partir en vadrouille et son flash articulé FL-LM3 ce qui vous permettra de diriger une lumière douce ou agressive dans le sens que vous voulez (cet accessoire est indispensable).

Ses connectiques

Il dispose de plusieurs entrées :  une micro HDMI, une carte SD HC ou XC, un USB 2.0, un mini-jack 3.5 pour le microphone et le même pour le casque (malheureusement). La fonctionnalité WI-FI est aussi disponible (mais je ne l’ai très peu utilisée).

Après une semaine d’adaptation, j’ai enfin réussi à dompter la bête de 470g (boîtier nu) et je vais vous avouer que cela n’a pas été très évident.

Sa technologie

Avant de commencer à parler de tous les aspects positifs de l’OM-D EM-5 II, je voudrais aborder deux points très importants.

Premièrement, la batterie. Ayez une batterie de secours avec vous quand vous partez en reportage photo ! Oui, car celle qui est fournie vous permettra de faire entre 275 à 350 photos. Ce qui est vraiment peu pour un hybride.

Dernièrement, le flash. L’appareil photo ne contient pas de flash, donc vous devez l’acheter si vous voulez donner une agréable lumière à vos photos. Maintenant si vous prenez des photos en plein jour, il n’est pas indispensable. Nous voici maintenant dans la partie la plus intéressante du test.

Son focus

Alors, je voudrais dire merci à Olympus. Je suis surprise par son focus avec qui dispose d’une zone de 81 points très simple à utiliser grâce à son écran tactile. Vous cliquez,  vous effectuez la mise au point et prenez la photo. Vous pouvez même l’agrandir ou le rétrécir. De plus, ses performances en rapidité d’autofocus sont excellentes avec son Fast AF.

Son capteur

Doté d’un capteur Live MOS 4/3 de 16 mégapixels pouvant grimper jusqu’à 25 600 ISO, cela suffira amplement pour prendre des photos de très bonne qualité.  Il est même possible de prendre des clichés de 40 mégapixels. L’appareil prendra alors plusieurs photos, les assemblera pour avoir comme résultat une image de très haute définition (7296 x 5472 px). Cela vous donnera un joli rendu pour autant que le boitier soit immobile et bien stable.

Son processeur TruePic VII vous permettra d’utiliser une panoplie de fonctionnalités telles que le niveau pour s’assurer que l’appareil est bien droit,  la détection des visages ou encore la configuration de filtres pour vos photos.

Sa sensibilité à la luminosité et ses couleurs

Très peu d’appareils photos sont aussi sensibles à la lumière que l’Olympus OM-D E-M5 Mark II. Vous pouvez être dans la pénombre, l’appareil photo trouvera toujours un point de lumière pour prendre une très bonne photo. Il ne butera pas là-dessus !

Une fois que les photos sont prises, les couleurs ressortent plutôt bien (vous pouvez le voir avec les photos de Lego). Elles sont un peu saturées à mon goût, mais ce n’est qu’un détail.

SAMSUNG CSC

Son stabilisateur

L’Olympus est aussi fait pour la vidéo. Son stabilisateur à 5 axes vous permettra de filmer en marchant ou en faisant du traineau (quand il neige bien évidemment). Il peut faire la mise au point lui-même en automatique ou vous-même en manuel. C’est à vous de choisir. Il est possible de filmer en plusieurs formats : .Mov (1080p ou 720p) ou .Avi (360×480). Notons aussi qu’il dispose d’une entrée pour un micro mais pas de sortie casque. Ce que je trouve assez dommage.

En conclusion

Alors, si après avoir lu ce test, vous êtes prêt à mettre 1040 € pour le boitier nu ou 1499€ pour le boîtier et l’objectif 14-150mm, n’hésitez pas, foncez. Cet appareil photo, résistant aux intempéries, conviendra aux novices comme aux professionnels une fois que vous l’aurez correctement en main. Ses couleurs, sa sensibilité à la lumière, sa qualité photo ou encore son stabilisateur font de l’Olympus OM-D E-M5 Mark II, le meilleur sur le marché des appareils photos hybrides.

Résumé
Date
Produit
Olympus OM-D E-M5 Mark II
Avis
4

Lydie Bastin

Née dans les 90’s dans une contrée lointaine (qui est la Belgique), je suis une étudiante et geekette à mes heures perdues.