Test – RING Doorbell – La sonnette connectée qui veille sur votre porte d’entrée

img_8579

Voici déjà quelques mois que je suivais de près la sortie européenne de ce best-seller américain : La Ring Video Doorbell est enfin disponible en Belgique. Il est vrai qu’il ne manquait plus que ce supposé bijou à notre petit labo de surveillance domestique, prêt à en découdre avec le moindre individu malfaisant ou, dans le cas qui nous intéresse, un éventuel évangéliste de l’apocalypse qui parcourt la rue à la recherche de fidèles disciples souhaitant rejoindre la troupe des sonneurs du dimanche.

En effet, après la serrure Nuki, la caméra Somfy et le système Canary, il était bon de remplacer cette vieille sonnette, certes sans fil, par un ingénieux système intégrant une caméra, tout en vous permettant de répondre à n’importe qui se présentant devant votre porte, que vous soyez chez vous … ou profitant d’un soleil étranger, quelque part dans le sud, à vous demander si vous allez vraiment rentrer au boulot et affronter ce pernicieux mois de septembre, souvent synonyme de frénétique rentrée, scolaire et/ou professionnelle.

On déballe …

Dieu, que c’est beau et bien pensé. Non, citer ici le nom de l’Eternel ne me dédouane aucunement de ma petite introduction un peu moqueuse. Mais, soyons sérieux, le packaging est roi (Mage) et vous aurez tout sous la main pour l’installer. Toutefois, dans les petits accessoires, je vois rapidement poindre une mèche de perceuse, imminent indice qu’il va falloir sortir ma bonne vieille Black & Decker pour installer cette sonnette du futur. De mon côté, j’ai évité cette étape, je vous expliquerai plus loin comment j’y suis arrivé. Patience…

Autre point à ne pas négliger : nous sommes loin des dimensions d’une boite d’allumettes et il vous faudra compter sur un boitier d’une dizaine de centimètres de haut accroché au mur de votre habitation. Néanmoins, le design est sympa, intemporel, sobre … mais tout de même un peu austère.

Pas de pile, mais une batterie

Première bonne nouvelle, la sonnette peut être aisément désolidarisée de son support pour se raccorder à un bête câble micro USB. L’autonomie annoncée est d’un an, à laquelle il faudra soustraire quelques mois si vous passez vos journées à vous y connecter pour regarder, en live, ce qu’il se passe devant chez vous. Il est à noter que, si vous disposez déjà d’une sonnette et d’un carillon 12v, vous n’aurez qu’à connecter la Ring sur les fils existants.

On installe …

Acte 1, installer l’App « Ring » sur mon iPhone 7.  Pas de panique, je tiens de suite à vous rassurer : cinq minutes suffisent pour que la sonnette soit « Up and running » sans aucun souci. Il est vrai que, depuis quelques mois, les produits connectés deviennent réellement à la portée du moindre être humain normalement constitué. Bon, petit bémol, on évite de l’offrir à Tante Odette qui utilise encore son Nokia 3210 qu’elle confond souvent avec la télécommande en voulant regarder d’indécrottables animateurs de la télévision privée belge. Quoi ? Ai-je parlé de Jean-Michel Zecca ? M’enfin… Pour ma part, j’ai opté pour un simple collant double face pour la placer sur le mur, certes lisse de mon habitation, tout en utilisant un trou déjà existant pour parfaire la fixation et empêcher de joyeux lurons alcoolisés de l’arracher à coup de canette.

A la portée d’un enfant de 10 ans

Bref, les étapes sont assez claires : recharger la sonnette, se connecter sur le WiFi de celle-ci, appuyer sur le bouton situé à l’arrière du dispositif et fournir quelques basiques informations (votre adresse, nom de la porte, etc.) et vous pourrez ensuite partir sur les chemins de la personnalisation de ce divin device qui fera sourire d’envie, j’en suis certain, vos joyeux amis lors du prochain barbecue… Si le soleil est de la partie, ou la tartiflette si il n’en est pas, évidemment.

Un carillon en option

Notre pack était aussi constitué du module « Chime », à brancher sur une prise de courant. En effet, sans ce petit élément, vous serez uniquement averti, grâce a votre smartphone, que quelqu’un a sonné … ou patiente devant chez vous sans avoir appuyé sur le bouton. Nous vous conseillons donc de prendre cette option supplémentaire, facturée 49.95€ à elle seule et qui se révèlera fort utile si votre téléphone n’est pas en permanence près de vous… ou perdu dans le fond du sac de madame, en mode vibreur, bien entendu. La configuration du Chime est identique à la Ring Doorbell et trois minutes suffisent pour entendre son doux carillon, configurable par la suite.

De multiples possibilités … à partager

D’emblée, nous remarquons que l’App a le mérite d’être conviviale et nul besoin de lire la moindre ligne de documentation… D’ailleurs, qui lit encore ce genre de guide utilisateur, sauf dans le cas où vous devez programmer votre machine à laver, en mode « Laine », épaulé par un essorage repassage facile et complété par un mode « Flash » économisant l’énergie. Tout un programme je vous dis …

On sonne ou on bouge ?

Vous l’aurez compris, dés que quelqu’un appuie sur le bouton de la sonnette, vous serez averti, via une notification sur votre smartphone (accompagné d’un vibrant « Ding Dong » sur le Chime, accroché à sa prise de courant). Dés lors, il vous sera possible de visualiser en direct qui ose vous déranger un dimanche matin. Vous pourrez ensuite lui sortir votre voix la plus tonitruante (grâce à votre smartphone) afin de gentiment l’exhorter à quitter le seuil de votre habitation ou, à tout le moins, de dialoguer avec lui afin qu’il revienne plus tard.

Le comportement de la Ring est donc simple et tout à fait intuitif, se comportant comme un visiophone connecté à Internet. Dés lors, vous pourrez répondre à toute personne de n’importe quel endroit dans le monde, connecté en 4G ou en WiFi. De plus, si vous couplez ce dispositif avec le Nuki, récemment testé chez nous, vous pourrez même lui ouvrir la porte à distance. Fabuleux, n’est-ce pas ? Oui, je sais, nous sommes là pour vous donner de chouettes idées. C’est cadeau.

De même, il vous sera possible d’être averti si un individu rode près de votre habitation. Rassurez-vous, vous pourrez le configurer pour qu’il ne prenne en compte que la proximité immédiate de votre porte et il faudra que la personne s’attarde quelques secondes devant chez vous. Vous ne serez donc pas notifié du moindre mouvement de véhicule ou tribu de scout qui court devant chez vous… Sauf si elle vous réclame quelques Euros en échange de douteuses brochettes de bonbons assemblées de leurs mains encore remplies de résine de sapin ou de tout autre hasardeux coléoptère encore coincés sous leurs juvéniles phalanges.

Un historique … payant, mais léger pour le portefeuille

Ce n’est pas un secret, avec un tel dispositif, vous allez vous retrouver avec une vue sur ce qui se passe à proximité de votre maison et les différents événements seront sauvegardé dans le Cloud pour votre plus grand plaisir. A l’achat du Ring Doorbell, vous recevrez gratuitement une offre de 30 jours à l’essai. Au-delà de cette période, le fabricant propose une offre somme toute assez abordable : $3 par mois ou $30 par an. Franchement, si j’étais vous, je n’hésiterais pas un seul instant.

Toutefois, sans cet abonnement, vous serez tout de même capable de visualiser qui vient de sonner ou, à tout le moins, de regarder en live ce qu’il se passe devant chez vous.

On partage la sonnette ?

Un peu comme tout système actuel présent sur le marché des objets connectés, la Ring propose de partager la gestion de la sonnette avec d’autres personnes. Un peu comme le fait Canary ou Nuki, vous envoyez, via l’App, une invitation par mail à un membre de votre famille qui pourra, lui aussi, répondre aux appels et accéder aux historiques, tout comme vous.

Et la qualité vidéo ?

Lorsque vous regarderez les séquences en live ou enregistrées, vous aurez la nette impression de regarder au travers d’un bon vieux judas. Alors, certes, l’image est déformée mais elle a le mérite de couvrir un très angle de vision, même si la personne est à 10 cm de la caméra intégrée à la Ring. D’une résolution de 720p (HD), elle s’avère bien suffisante pour reconnaitre le moindre quidam, des pieds à la tête, tout en ayant une idée de ce qu’il se passe de l’autre côté de la rue.

Nous avons toutefois remarqué un certain délai pour que la balance des blancs s’adapte en fonction de la luminosité et nous aurions apprécié une image moins déformée, mais il s’agit du prix à payer pour un vue « fish eye ».

r02

Quelques sympathiques bonus

Hormis les points de configuration que nous venons de citer, nous pouvons noter la faculté du Ring à vous permettre de :

  • Choisir d’être notifié en cas de pression sur le bouton et/ou de présence devant la porte;
  • Définir une sonnerie particulière sur votre téléphone afin d’être notifié;
  • Définir la sonnerie du Chime;
  • De désactiver la fonction de détection de mouvement durant certaines périodes de la semaine;
  • De ne recevoir une alerte que si une personne reste longuement devant chez vous, sans sonner;
  • D’activer la vue en temps réel.

Autre petite cerise hi-tech : La possibilité de consulter l’activité de la Ring grâce à une interface Web, sans passer par votre smartphone. Comme via l’App, vous pourrez télécharger les petites séquences vidéos ou les partager via mail, Facebook ou Twitter, et oui ! imaginons qu’une star mondiale vienne sonner chez vous, imaginez les retombées twitteresque grâce à votre super sonnette …

Verdict ? On l’achète ?

Certes, un prix de 179€ pour une Ring Doorbell, auquel il faut encore ajouter 50€ pour un carillon connecté et $30 par an pour l’abonnement, cela peut sembler un tantinet onéreux. Toutefois, soyons clair, il s’agit ici d’un des objects connectés les plus simples à installer que nous ayons testé. Accompagné d’une App développée aux petits oignons et une fiabilité qui n’a jamais fait défaut, nous sommes en droit de vous la conseiller.

A cela, ajoutons une certaine pérennité et une évolution dans les dispositifs vendus par cette entreprise américaine, qui vend également un modèle Ring Pro, sans batterie, à connecter sur le 24 volts et qui offre un design plus fin et une qualité d’image en full HD. Elle est, quant à elle, livrée avec le Chime pour 264€, aussi sur 50FIVE.BE, depuis la France ou la Belgique.

 

Ring Doorbell

179
Ring Doorbell
8.8

Installation

10/10

    Qualité de fabrication

    9/10

      Fonctionnalités

      9/10

        Fiabilité

        9/10

          Qualité d'image

          8/10

            Pros

            • Installation à la portée de tous
            • App bien pensée
            • Possibilités d'ajouter des caméras de surveillance de la marque
            • Batterie rechargeable via USB
            • Infrarouge puissant

            Cons

            • Image déformée
            • Nécessite un WiFi d'excellente qualité et proche de la sonnette
            • Design commun et anguleux

            Bertrand Mahieu

            Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.