Samsung Galaxy Note 7 – Un grand bazar puissant de 5.7 pouces

2016-08-03_10h44_49

C’est dans la joie et la bonne humeur que Samsung a levé le voile (quelle bête expression) sur son Samsung Galaxy Note 7, son nouveau fer de lance en matière de smartphone grand format. Attardons-nous quelques minutes sur ce nouveau venu pour savoir s’il pourrait faire baisser le niveau de votre compte en banque ou, à l’inverse, de vous conforter dans le choix de garder votre vieux Note 3 de 2013 qui tiendra encore le coup quelques mois avant de sombrer dans le fond d’un tiroir, à côté de votre bracelet connecté avec lequel vous n’avez même pas parcouru 300 mètres.

Le Samsung Galaxy Note 7 propose donc une dalle Super AMOLED de 5,7 pouces lui permettant d’élever sa définition à  2560 x 1440 pixels, ce qu’on appelle communément la Quad HD. Pour faire simple et à destination de ceux qui n’y comprennent rien dans cet amas de pixels, nous sommes sur une définition supérieure à l’iPad Air 2  qui ne propose « que » du 2 048 × 1 536 pixels.

Comme de coutume chez nos copains coréens, une puce « Come a casa » repose sur un SoC Exynos 8 à huit cœurs épaulés par 4 Go de RAM, c’est la moindre des choses dans ce type de gamme.

Le Note 7 embarquera par défaut 64 Go de mémoire qui peuvent être rallongé de 256 Go via le port Micro SD. Bref, de quoi y accrocher quelques dizaines de BluRay à visionner dans l’avion, bien installé avec votre casque Bluetooth, à l’abris des hurlements des enfants en bas âges qui essaient de se frayer un chemin au travers des sièges, la bouche remplie de chips graisseux au paprika… sans parler de leurs doigts désireux de toucher votre joli objet… Pardon, désolé, je reviens sur le droit chemin.

Du côté du capteur photo, nous retrouvons celui du S7 qui fonctionne déjà très bien et il était dés lors inutile de perdre de l’énergie à proposer autre chose. Samsung garde donc son Dual Pixel de 12,2 mégapixels qui offre une stabilisation optique pour éviter les effets de tremblements intempestifs de vos membres en manque d’alcool. A noter, la toujours large ouverture de f/1.7 qui vous permet d’obtenir des clichés nets et lumineux, même devant l’autel de l’église que vous photographiez chaque dimanche, afin de mesurer la quantité de vin de messe ingurgitée par le Père Pompiliu, curé de son état qui a quitté sa Roumanie natale pour se perdre dans un village de mille habitants aux confins du Brabant-Wallon (nom d’emprunt garanti, je vous le jure, cette fois).

Grosse nouveauté : Le scanner d’iris. Non, je ne parle pas de scanner le corps de votre copine du même nom mais bien de permettre de débloquer votre smartphone d’un simple regard amoureux. J’adore. Il est toujours accompagné de son fidèle S-Pen, le stylet intelligent donc la précision a été sensiblement améliorée.

Disponible à partir du début du mois de septembre 2016, le Samsung Galaxy Note 7 sera vendu à un prix frisant les 850€. Jetez un œil sur la conférence de presse diffusée sur Android Central !

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.